Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mai 2007 2 08 /05 /mai /2007 20:54

 

Les bienveillantes

Jonathan Littell

Je l'ai terminé depuis un moment déjà mais il m'a fallu tout ce temps pour le digérer.

Tout d'abord je voudrais remercier les Dom de me l'avoir offert, car ce livre m'a bouleversée. Je peux désormais dire avec recul et de façon raisonnée que ce livre m'a changée. C'est sans doute LE livre qui m'aura le plus marquée, qui aura changé ma vie. Rien que ça.

Le prix Goncourt est LARGEMENT mérité. C'est un chef d'oeuvre, une référence, je pense qu'il passera dans les classiques.

La trame, vous en avez tous entendu parler: un officier SS raconte son histoire, sa vision de la guerre et ses actes durant la seconde guerre mondiale. "Vous auriez fait la même chose à ma place".

Mais ceci est un résumé bien simpliste face à cette oeuvre formidablement bien documentée, d'une complexité inéffable, foisonnante de personnages. Un homme au coeur de la guerre, de l'horreur, avec son histoire et son idéologie.

A AUCUN moment l'auteur ne justifie la solution finale. A aucun moment pour ce personnage nous n'avons ni sympathie ni antipathie ni bienveillance.

Ce livre ne peut se lire d'une traite. On lit 10 pages et on digère, on médite, on se questionne.

Vers la page 100, je l'ai refermé avec l'intention de ne plus l'ouvrir. Mais c'était un devoir que de continuer la lecture. Je n'avais pas le droit de me dérober, de me voiler la face.

L'horreur de cette guerre, je la connaissais déjà, mais je me suis repris un "Nuit et Brouillard" puissance 10 dans la figure. Le plus troublant, c'est l'anesthésie. Plus on avance dans le livre, moins les horreurs choquent. Pourtant elles ne sont pas moindres... Tout comme les bourreaux ont du s'habituer, on s'habitue. Sur ce sujet, j'ai pu relire dans la foulée Le liseur, de Bernhard Schlink.

Mais ce n'est pas de façon si concrète que j'ai ressenti l'ensemble du livre. Il m'a beaucoup plus interpellée sur la place de l'homme, sa condition et son essence. Les systèmes sociaux.

Nous en discutions avec un ami récemment, il essayait de me démontrer que l'homme est foncièrement bon. La preuve selon lui: toutes les guerres aboutissent à la paix. Je ne suis pas de son avis. Je pense que l'homme est égoïste (La preuve, il vote Sarko) . Ce qui le fait courir à sa perte. Mais il n'ira pas seul: il entrainera tous les autres dans sa chute. Autres humains, autres êtres vivants...

Ce livre est universel parce qu'au delà de traiter de ce type dans cette sale guerre, il traite de la condition humaine.

Ce livre est un chef d'oeuvre car je suis persuadée que personne n'en a la même interprétation: il ne donne aucune piste de réponse, que des pistes de réflexion. Toutes les personnes que j'ai rencontré l'ayant lu en parlaient avec passion, à défaut de l'avoir aimé.

NOTE: 5 étoiles

SOMMAIRE des conseils lecture

 

TOUS les livres

 

Partager cet article

Repost 0
Published by MarieMickeyLolaManu - dans Livres
commenter cet article

commentaires

tontonfoi 15/05/2007 21:22

Mamounette n'y arrive pas bravo à toi !!!

missmio 11/05/2007 15:19

Je l'ai lu, je ne le regrette pas du tout, c'est un livre à lire !! Je suis d'accord avec toi ! Pendant que je le lisais, je me demandais ce que j'aurais fait à sa place, si j'aurais eu assez de force pour dire "non".  Je pense qu'il faut être vigilant pour ne pas se perdre !Bonne journée !

carole 10/05/2007 18:22

Je me suis permise de faire un lien vers ton article, depuis celui de Joye. Ton article plaide pour la lecture de ce livre ce qui pour l'instant m'est toujours impossible, pour les raisons qu'évoquaient Supermama.

Marietoune 09/05/2007 11:11





 Supermama: le message au-dessus était pour toi!
Angèle: tu ne le regretteras pas. C'est un chef d'oeuvre. Quand tu l'auras terminé, tu reviendras me voir et je te ferai une interro sur les équivalents de grades (obersturmbanfuhrer, késako?).



Marietoune 09/05/2007 11:07





 Evidemment, quand on sait le sujet du roman, on n'a aucune envie de le lire. Mais comme je le disais, ce bouquin est bien plus complexe que cela... et je n'ai donné ici que MON point de vue. Certains pourraient dire aussi que ce livre traite de la folie ou des conséquences des évènements de la jeunesse sur les actes d'un adulte...
Je comprends ton point de vue, d'ailleurs si on ne me l'avait pas offert, je n'aurai sans doute jamais fait la démarche de le lire. Réserve toi la possibilité, peut-être, un jour, de l'ouvrir... Mais comme tu le dis, il faut y être disposé.
Sinon, j'ai dévoré en moins de 48 heures "La maison du scorpion". J'ai adoré. Si tu en as d'autres comme ça sous le coude, met les moi de côté!
Le liseur, je l'avais lu il y a quelques années et , coïncidence, une copine me l'a de nouveau prété juste après que j'aie lu les bienveillantes... Il est tombé à point!



Recherche

Vieux Tounages

Tounez par là...