Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 février 2008 4 28 /02 /février /2008 14:47

 
Lolitoune, devant une petite vidéo qui tourne sur le net en ce moment:

Oh là là !!!! Il est pas beau Nicolas Sarkozy !!! Il a dit "casse-toi" !!!! C'est un gros mot !!!! C'est pas beau !!!! Il est pas beau !!!!

Ca c'est ma fille...

Ceci étant dit, ici cela nous rend malade le battage médiatique autour de ce nouvel éclat qui ne surprend que les moins de 5 ans, tout comme du roman pour mémères autour de Carla. Pendant ce temps, monsieur et sa cour font passer des lois et des réformes financières, économiques, fiscales, judiciaires, policières qui passent inaperçues hormis pour les pesonnes concernées et dont il y aurait beaucoup à dire, au lieu de s'arréter sur les anecdotes qui font écran.

Pour illutrer mon propos, je vais vous parler de ce qui se passe chez nous, enseignants du primaire...

1/ L'histoire du samedi matin. Moi, j'aime bien le samedi matin avec mes élèves, ils sont détendus, disponibles, il se passe plein de choses interessantes. On peut faire des ateliers scientifiques avec manipulation dans le calme. On peut faire des débats. Moi aussi je me sens déjà en week-end, donc je suis plus patiente, posée, pédagogue... (On s'en fout de moi, ok, ok...). Bref, ces samedis matins sont de vrais moments privilégiés à partager avec nos élèves. A Paris, c'est seulement 1 sur 2. Les parents peuvent donc partir en week-end un week-end sur 2, c'est pas mal, non?

2/ Sous prétexte de s'aligner sur le temps scolaire annuel des voisins européens (chez qui c'est FORCEMENT mieux) on nous retire le samedi matin, ce qui équivaut à 2 heures par semaine. En vrai, c'est pour faire plaisir aux gens qui veulent partir en week-end TOUS les week-ends ou qui ont la flemme de se lever le samedi matin mais bon.

3/ Nous, enseignants, attendons donc les nouveaux programmes. Pardon: l'allègement des programmes puisque forcément avec 2 heures en moins, on pourra enseigner moins de trucs. Nous les avons reçus. Devinez quoi? Ils sont ALOURDIS. J'vous jure: en plus: volumes des cylindres et prismes droits, passé antérieur et futur antérieur, leçon de morale quotidienne, 1 heure de sport en plus, et j'en passe. 
Donc nous aussi, nous devons nous débrouiller pour optimiser la charge cognitive à faire entrer dans la tête des bambins et tout ça en moins de temps qu'avant.
Ubuesque.

4/ N'allez pas croire qu'à nous enseignants on nous fera cadeau de ces fameuses 2 heures.

[ICI petite parenthèse: contrairement à ce que le commun pense, nos vacances ne sont pas payées. Nous sommes payés 10 mois, étalés sur 12. Nous avons donc 7 semaines de congés payés, pour une moyenne effective de 40 heures de boulot par semaine, dont 26 devant élèves. Nous ne travaillons donc certainement pas moins que la plupart des gens.]

Donc on nous propose cette année de revenir bosser pendant les vacances, 1 semaine à raison de 3 heures par jour avec un groupe de 6 élèves en difficulté. Sur quel critères et par qui seront choisis ces enfants ??? Cette année, c'est payé (j'ai calculé, au final ça fait du 10€ net de l'heure en comptant les temps de préparation et correction).
Mais l'année prochaine, avec le samedi en moins ce sera obligatoire. Et ce sera quand? 
Eh bien pendant nos vacances bien sur!
Parce que c'est bien connu les enseignants font un travail qui ne nécessite pas tant que ça de repos. C'est mignon les chtis n'enfants, surtout ceux qui ont des difficultés. Hin hin hin.

Et puis ils vont être contents ces fameux enfants en difficulté de retourner à l'école pendant les vacances. Parce que eux, ils n'en ont pas besoin de vacances.
D'ailleurs d'où vient cette idée de "Vacances scolaires"? N'importe quoi.

Partager cet article

Repost 0
Published by MarieMickeyLolaManu - dans Ca peut pas durer!
commenter cet article

commentaires

22/04/2008 00:42

ouais et ben moi je dis qu'on se fout pas mal de la gu.... et de l'avis des profs en général, et qu'après c'est bien bein facile de les blâmer, que avant d'être prof, ben j'ai bossé dans la restauration pis aussi dans l'bâtiment (couverture zinquerie chauffage, sanitaire) et que même si je fais hurler du monde je vous le dis quand même : 40 heures e boulot dont 18 devant des adolescents par paquet de 20 ou 25 ben amusez vous bien, j'étais bien moins naze dans l'bâtiment, même sans vacances .....et ke ça commence à me saouler de mettre en porte à faux et face à face les profs (tous) et les parents parce qu'ils ont kan même le même objectif : la réussite et l'épanouissement des gamins !!!!alors mamantoune : je t'aime et les autres : ben vous voudriez pas faire la route avec nous plutôt que contre ?désolé :)

El Mica 08/03/2008 01:42

 Coucou les filles ;)Je suis bien contente d'entendre votre point de vue de mamans qui ont envie de garder leurs enfants au repos le samedi... C'est un argument. Je trouve dommage que vous trouviez que notre argument sur le samedi matin détendu ne nous valorise pas. Parce que nous aussi on aimerait bien rester au chaud sous la couette avec nos familles, et pourtant une fois avec nos élèves on est très contents de passer avec eux ce moment. Autrement nous serions bien mal avisés pour nos intérêts de le défendre ainsi...Et puisque nous sommes sur le samedi matin, il y a autre chose, une petite tradition dans mes classes et dans l'école. C'est le seul moment de la semaine où nous pouvons recevoir et inviter des parents pour qu'ils viennent nous faire profiter de leurs compétences autour d'un atelier (gratuit!) et parler de leur métier.Par exemple j'ai eu une maman prothésiste dentaire, un papa électricien, un papa ingénieur-agronome... Des gens qui bossent le reste de la semaine et ne seraient pas venus autrement. Pour une fois que l'on peut leur présenter des métiers (autres que enseignants, documentalistes, artistes ou policiers...), alors que nous nous plaignons des lacunes de l'orientation... Stéphanie: "Et bien moi je trouve ça bien dommage qu'il faille attendre le samedi matin pour avoir des élèves détendus, disponibles et une maîtresse plus patiente, posée et pédagogue.Une demie journée par semaine, c'est peut être déjà pas si mal, remarquez?!"  D'abord j'ai été assez vexée par ta remarque car je l'ai prise personnellement (et que pour ma part je suis TOUJOURS patiente et pédagogue ;)), et puis en lisant la suite j'ai saisi ton propos.Effectivement nous avons déjà été consulés sur les fameux ryhtmes scolaires et on ne nous a jamais écoutés. Parce pas question de toucher à juillet aout pour des raisons d'économie nationale.L'idéal serait des journées plus courtes d'une heure, 4 par semaine. Des périodes de 6 semaines maxi entrecoupées de 2 semaines de vacances, et plus cette coupure de 2 mois bien trop longue...

Stéphanie 07/03/2008 19:24

Et bien moi je trouve ça bien dommage qu'il faille attendre le samedi matin pour avoir des élèves détendus, disponibles et une maîtresse plus patiente, posée et pédagogue.Une demie journée par semaine, c'est peut être déjà pas si mal, remarquez?!J'ai souvent entendu cette raison (mes amis instits) pour justifier du maintient du samedi matin, mais franchement elle n'est vraiment pas convainquante et me conforte dans l'idée que mes enfants sont biens mieux à la maison le samedi matin pour destresser de la dure semaine passée.Alors s'il vous plait, avancez toutes les autres raisons mais pas celle là. Elle ne vous valorise pas!Et le jour où les propositions de restructuration du temps scolaire prendront  vraiment en compte les besoins (rythme biologique) de nos enfants, alors là faites moi un signe!En attendant je prends le samedi matin, c'est toujours ça de gagné!Une maman, qui passe souvent sur votre blog et qui le trouve sympa!

Jo 06/03/2008 16:51

En toute logique, quand un employeur dit à son employé: je n'ai pas besoin de  vous pendant telle période, vous ne travaillerez donc pas et en conséquence, vous ne serez pas payé, je n'appelle pas ça des vacances: j'appelle ça du chômage. Mais les idées reçues sont tenaces, et que veux-tu ? nous ne sommes pas prêts de nous défaire de cette réputation de glandeurs. Quant au reste, je connais trop mal l'enseignement primaire pour juger, mais je suis bien placée par ailleurs pour savoir que dans l'éducation nationale, on marche sur la tête. En tant que maman, j'avoue que je suis plutôt contente de ne pas avoir à me lever le samedi. Oui, je sais, ce'st égoïste.

Supermama 02/03/2008 17:00

Je ne suis ABSOLUMENT pas d'accord avec toi sur l'histoire du samedi. "En vrai, c'est pour faire plaisir aux gens qui veulent partir en week-end TOUS les week-ends ou qui ont la flemme de se lever le samedi matin mais bon."Evidemment que comme dans tous les domaines, les riches profiteront plus de ce temps libéré que les pauvres désoeuvrés, mais ce n'est pas une raison pour refuser un vrai WE aux enfants, et à leurs parents, EN FAMILLE. Lever mes enfants le samedi me met dans une rage folle : ils sont fatigués, ils ont envie de rester à la maison, et ces deux jours en famille me semblent promordiaux quand on nous rabat les oreilles du défaitisme des parents en matière d'éducation. Et puis merde alors, un vrai WE, c'est pas trop demander quand même !Quant à la vision idyllique du samedi avec un enseignant détendu et ouvert à tout plein d'expériences ... Mouais : tes élèves ont la chance d'avoir une maîtresse extra, mais franchement, je ne crois pas une seconde que ce cas de figure soit si répandu. Mes enfants, le samedi, ils sont juste fatigués et pressés d'en finir avec cette longue semaine passée en classe, sans compter les trois tonnes de devoirs le soir (par ailleurs théoriquement interdits ... No comment).Pour le reste, je te soutiens à fond sur la reconnaissance de votre travail et l'arnaque en puissance concernant votre salaire ou vos heures.Mais OUI AU SAMEDI LIBERE, 100 fois oui !Les rares samedis libérés dans l'année sont un vrai bonheur : on se lève tranquillou, on a le temps de faire plus de choses le WE, on se fait deux (mini) grasses-mat de suite. Trop bien, prendre le temps de vivre un peu !PS : Je ne suis pas d'accord du tout, mais je te fais une grosse bise quand même hein :D.

Recherche

Vieux Tounages

Tounez par là...